lundi 8 novembre 2010

R.I.P. D.A.



En pensant à tout et rien, en anglais, en dessous de ma perruque-tuque, entre hier et aujourd'hui, j'en suis venue à la conclusion que :

-when you're an asshole and you die, you remain a dead asshole for ever.-



Depuis, j'ai plein de révélations unilingues anglaises sous formes d'odes aux dead assholes.

Voici un mini échantillon de mon palmarès de la dernière heure.

1-

Cette scène classique devrait être remplacée par : Bring out your dead assholes.

2- "My son is working so hard to become the dead asshole he one day deserves to be."

3- "Many years of experience lead him to become an acclaimed dead asshole. "

4- That dead asshole helped to train a countless number of young dead-assholes in the becoming."

5- "This terrible fatal accident, at last, immortalized this dead asshole. "

6- "Mommy, I'm afraid of walking-dead assholes. "



J'trouve que c'est une belle façon de redonner aux dead assholes le prestige qu'ils méritent, dans l'après-vie.


4 commentaires:

  1. C'est poétique. C'est tellement beau que ça peut redonner espoir aux future dead assholes en devenir et aux wannabe DA que la lumière scintillera au bout du tunnel, comme l'étoile en plastique en haut d'un sapin de Noël.

    RépondreSupprimer
  2. J'essayais de les terroriser avec la menace de l'éternel assholisme, mais ton approche du temps des fêtes artificiel est tout à fait charmante!

    RépondreSupprimer
  3. '' The Only Good Asshole Is A Dead Asshole''

    - Prit hors contexte, évidemment.

    Jean Canal Historia Lemay

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve ça TRÈS de contexte, au contraire, Jean I Know It All Lemay !

    Bravo pour cette utilitarisme de service!

    RépondreSupprimer

Le 22ième siècle vous remercie de votre présence, et espère que vous passez un agréable moment en compagnie de votre perruque.