mardi 29 mai 2012

lundi 28 mai 2012

Touftouf et les Conservateurs



Après avoir revu cette intro d'émission qui jouait en revenant de l'école dans les années 90, tu décides si t'as envie de signer cette pétition pour contrer le projet de loi c-38, ou non. C'est ton choix, buddé. Même si les conséquences sont pour tous.


PS: CINAR connait bien ça, être sale.


dimanche 27 mai 2012

Manifestants masqués : dangereux?

Je lis présentement la nouvelle comme quoi Ottawa voudrait également se mêler du port des masques lors des manifestations et leur imposer 10 ANS de prison. Personnellement, l'idée de me masquer ne me viendrait même pas, du moins, pas encore. Mais j'aime savoir que l'option est dédouanée. Oui je sais que des méchants hillbillies vont en profiter pour faire un moon à la police avec leurs fesses alors qu'ils n'auraient peut-être pas assumé ce postérieur, fut-il accompagné d'une ID.

Ce qui me fait me demander:

EST-CE QUE LE FANTÔME DE L'OPÉRA SERA BRIMÉ DE SON DROIT DE MANIFESTER EN TOUTE LIBERTÉ AVEC SON DEMI-MASQUE?

Parce que moi si j'étais une grande brûlée de la face avec des talents dramatiques, mon masque, j'y tiendrais.

Je suggère donc qu'on considère les droits des personnages de notre enfance.

Merci.



samedi 26 mai 2012

Spock fait un face à face avec les casseroles et est songeur

Croyez-le ou croyez-le pas, mais Toronto a commencé à elle aussi démontrer sa solidarité envers le Printemps Érable! (Happening, malgré ce que François Bugingo en dit…)


Regardez, et ouvrez les yeux autour de 1:10 :)

vendredi 25 mai 2012

Claude Poirier dit FUCK Y'ALL aux autres dentistes



Chère Petite Pastèque, ce billet t'est dédicacé.

Avec tous les pépins qui passent par la bouche de ton blogue tu t'es probablement toujours demandée, en te tirant les cheveux : "Mais à quel endroit devrais-je négocier mon sourire pour l'amour du ciel? "

J'ai trouvé le "denturologisme" idéal pour toi!


L'air de rien…à première vue...

 Claude Poirier  porte ses clés dans le cou...



 "Tu vas wouère ma Bibitte À-Steak, m'a t'dealer à face pas cher pas cher"...



"35 ans de FUCK Y'ALL!"




BONNE FÊTE EN RETARD, fille !

dimanche 20 mai 2012

Chère Meagan Draper, ceci est un SOS du futur (Ajout)



(Un bel exemple tout frais de louchitude médiatique ici. Cliquez pour voir)


S'il te plait, embrasse ton homme pour moi.
PS: Révolution!


Ajout: Bin là tu dois te demander… "Mais comment ça se fait que tu sais ce qui se passe en 2012 si tu es à ce point prête pour le 22ième siècle?"

Bonne question le jeune, t'apprends vite (Ça fait juste 3 ans et demi que j'essaie de te faire poser cette question là…)

La réponse est simple. J't'en stage icitte, le pit. J't'en stage icitte.
(Dit avec la même expression blasée que David Bowie dans cet extrait quand il dit: "I meant on your face Bret….on your face.)




Peace, love et terrasses.

samedi 19 mai 2012

Cher Desmarais

Desmarais, va jouer à la chasse aux wapitis dans ta cours \slash\réserve naturelle pour rélaxer, pis criss-nous patience avec tes unes de mongols!


Ok, bon weekend de 365 jours là!





mercredi 16 mai 2012

Le printemps des kiwis et des hommes

Comme disait la petite voix narratrice dans ma tête tout à l'heure:

" Hey fille, le printemps érable, en Nouvelle-Zélande, y doit être intense en ciboulot du tabarnietzsche. "

Images mentales immédiates, exprimées via youtube:






Fak j'me suis dit: 

Ah bin, c'est pas bête ça. Pis je mets au défi les indignés du monde entier à apprendre le traditionnel Haka maori, dès maintenant, en regardant cet excellent tutorat youtube avec une médame. (Une genre de "Carole aide son prochain" de la vraie vie…?…Donc…Carole aide son Polynésien, genre...?)



Paroles originales du haka Ka Mate, selon wikipedia : "Ringa Pakia Uma Tiraha Turi whatia Hope whai ake Waeuwae takahia kia kino Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora ! Tenei te tangata puhuruhuru Nana nei i tiki mai, whakawhiti te ra A hupane ! A kaupane ! A hupane ! A kaupane ! Whiti te ra ! Hi !"
Traduction des paroles du haka Ka Mate : "Frappez des mains sur les cuisses Que vos poitrines soufflent Pliez les genoux Laissez vos hanches suivre le rythme Tapez des pieds aussi fort que vous pouvez C'est la mort ! C'est la mort ! C'est la vie ! C'est la vie ! Voici l'homme poilu Qui est allé chercher le soleil, et l'a fait briller de nouveau Faites face ! Faites face en rang ! Faites face ! Faites face en rang ! Soyez solides et rapides devant le soleil qui brille !"

PLC: Dégueux alert, catégorie #aprèslesouper



 
(photo via lapresse.ca)


Quand je vois la grande pièce de théâtre du PLQ, je me sens en harmonie de vomi avec c'te gros sale-là :



lundi 14 mai 2012

La démission de Line sent le….

-Un pion de sacrifié….Ça sent le fumier, dis-je.

- Ça sent le Beefaroni, de répliquer Marc-Antoine K Phaneuf.


*recherches youtube*

Conclusion: Bin colice, y avait pas tord c't'artiste.



Ce scratch 'n sniff politique sent bel et bien le Beefaroni.


***Nouvelle de dernière minute***

 Tomassi dénonce le choix de flaveur à connotation italienne.

SONDAGE

Les gens de la CLASSE sont-il des classeurs?



Vous pouvez voter dans la section commentaires, puisque vous êtes présentement sur un site internet de pauvre qui a des fins scientifiques.

mercredi 9 mai 2012

Thème imposé: Poney

Mon ami Mikelaï a déniché cette belle surlignure:

(Cliquez pour agrandir)

Pis Belle & Sebastian parlent de poney désenchanté dans une de leurs chansons. C'est-ti pas du fil conducteur ça?

 Six months on, the winter's gone
The disenchanted pony 
Left the town with the circus boy
The circus boy got lonely 
It's summer, and it's sister song's 
Been written for the lonely 
The circus boy is feeling melancholy 







Deal with it.

lundi 7 mai 2012

Le Cabaret des Adieux du dimanche

Au moins une fois par année, je participe au Cabaret des Auteurs du dimanche. 

Il s'agit d'un laboratoire intéressant pour tester des concepts sur un public attentif, à partir d'un mot pigé cette semaine là. Hier soir, mon texte a été lu par un gentil interprète puisque je ne feelais pas assez bien pour me rendre. Le thème imposé était "Adieu".

Alors voici ce que ça donne.

Mes adieux
Adieu, hier.
Cet arrière arrière grand-père.
Je vais m'ennuyer de ton odeur de vers de terre
et de tes promesses d'un autre temps.
Nous allons choisir combien de temps durera le printemps.

J’espère que la révolution ne sera pas comme la fois que j'ai rêvé que je mangeais des Minces aux légumes, pis que j'me suis réveillée avec une boite intacte. Il faudrait les remanger un jour ou l'autre pour réaliser qu'on n'y avait toujours pas goûté.

Mais la révolution goûte autre chose que des Minces aux légumes. Alors si un jour vous marchez dans la rue et avez cette arrière goût en bouche, vous saurez qu'il s'agit d'un piège.

Adieu, 20e siècle, et écrase ta cigarette.
Je vois les masses qui marchent dans les cités urbaines dans l'espoir d'usines à idées,
les travailleurs, sandwichs à la main....qui dine dort, dirait Lucien Bouchard.

Adieu, gens qui ne croyaient pas
Ni en eux, et surtout pas en l'autre
Le jour arrive où le maitre et l'élève s'égaleront.
Ce ne sera peut-être pas demain,
mais cessons de chercher hier.

Adieu, poésie mesurée
L'hiver est dans la grammaire
Dites au revoir aux formules répétées
Que l'on a voulu vous faire aimer
Il n'y a pas de langue plus libre que celle qui se créer
au fur et sans mesure,
Avec beaucoup de nervures,
N'oubliez jamais qu'une langue sans bave ne dit jamais rien de compréhensible.
Et salivez à l'idée des bourdonnements d'oreilles
Mon idée est une abeille qui butine
Dans ta tête. Dans sa tête. Dans ma tête.
Mangez du miel pendant qu'il en reste.

Aujourd'hui, je suis là,
assise sur le divan de la liberté
Possédant la télé-commande des jours illuminés
Je parcours les postes dans l'écran
Je réalise que je possède exactement autant de pays
que de postes différents.
J'aimerais un jour découvrir le Canal D en personne
Cette belle et grande terre de voice-over
Mais il n'est pas offert dans mon forfait
Il faut se rabattre sur le grand bleu
Putain que l'océan est large sur le câble de base
Et au centre, le Canada. Charles Tisseyre
Tu diras salut à ta mère.
Je m'en vais faire des plans
Hors de mon divan
Je me dirige vers le cri de la sécheuse en détresse
Quand le cycle est terminé on dirait un sous-marin de SS
Qui se réveille en pleine nuit et te dit :
HEIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNNNNNNNN
ALAAAAAARM
Fausse alarme, en fait. J'ai cru que le film Das Boot y vivait.
Va falloir que je sorte plus de chez-nous j'pense.


Ce soir, j'irai à l'épicerie et à travers l'ordre des rangés, j'y entre-verrai le chaos du silence
Entre les chansons stériles et les voix qui chantent trop haut via les parleurs
Hier on voyait la vie avec les yeux du cœur,
Aujourd'hui, ce sera avec le cœur au centre des oreilles
Nous marcherons à travers la climatisation 4 saisons, avec un œil sceptique
Nos regards ne se croiseront pas, mais nous entamerons le même chemin vers la sortie
Déterminés à manger mieux la prochaine fois que nous vivrons ensembles
Good-bye bacon.

Bonjour.
Bonjour à vous, bonjour à nous
Il est 4 heures du matin et Rosemont sent la brioche.
Tout à l'heure il sera 19 heures et Ville St-Laurent deviendra une brioche.
Nous mangerons le West Island en évitant de mordre les Hummers
Ils sont uniquement décoratifs.
Les Hummers et les 4X4 sont le persil dans l'assiette des années deux-mille-dizaine.

Bienvenue à vous, anthropologues du futur nous regardant sous la loupe de l'histoire.
Nous ne sommes pas grand-chose, peut-être même ne sommes nous plus rien
Mais votre regard tardif tend à me rassurer de notre existence présente
Cent fois j'ai rêvé d'un autre monde.
Je ne peux pas vous leurrer, je sais bien qu'il ne sera pas à la porte demain la veille
Il existe en parallèle, toujours, il s'agit de le toucher avec vos orteils.
Quand vous penserez l'avoir trouver, méfiez-vous.
Car il risque de vous glisser d'entre les doigts de pied aussi tôt pris pour acquis.

Il faut faire des au revoir
Il s'agit seulement de choisir lesquels
Car des fois, le purin d'hier est le légume de demain
Et la pomme fraiche d'avant hier, pourriture demain
et le botox d'hier, l'avertissement de demain.


Dire adieu pour un athée
Est chose facile
Le défi relève souvent plus du côté de l'avenir
Croire est une chose facile
Lorsqu'on parle de la fin
Mais qu'en est-il de la suite,
Mais est-il de l'après-fin?
Tout est éternel quand on s'en souvient
Dieu à créé l'Alzheimer pour notre bien
Du moins, croyait-il.
Il faut avouer que c'est assez facile
Pour un créateur reclus
De partir sur une balloune
La maladie n'est rien de plus
Que le flou artistique du narrateur perdu.

J'ai peine à imaginer la vie sans hier, ce jour de merde
C'est comme une peine d 'amour dans un couple dis-fonctionnel. Les adieux sont éternels.
Peut-être que Dieu est un fan d'Éric Lapointe. Ou peut-être qu'Éric Lapointe a kidnappé Dieu et a fait du sors des hommes une chanson de merde.
Peu importe, je trouve ça émouvant,
De penser qu'on peut naitre rockeur de banlieue et finir éternel, mais sans jamais finir rien.
Best career choice ever.


Oh bienvenue, nouveauté et fantôme fraichement nés
Alors que la révolution de la terre sur elle-même court à toute vitesse
Nous n'attentions plus de merveilles
Jusqu'au moment où ma gorgée de vin m'est remontée par l'oreille,
silencieusement, sur Facebook, la veille. 

samedi 5 mai 2012

La fois que j'ai pas compris


Anecdote:

On m'a conseillé d'écouter Twin Peaks l'autre jour, alors que je recherchais une bonne série à regarder entre deux séances d'étude anthropologique des Real Housewives of shitty television.

---
Parenthèse à l'anecdote
( )

Fin de la parenthèse.
---

 Twin Peaks, donc. J'sais pas pourquoi, mais j'étais convaincue que ça datait des années 2006, genre.

 Fak j'ai regardé le 1er épisode, pis j'étais comme…



"Osti que c'est laid…. C'est concept en tabarnak... Y joue sur le risque….Ahaha sacré David Lynch, toujours entrain d'innover d'une façon weird mon vieux! "

J'étais vraiment impressionnée par la direction artistique incroyable.

 Mais là je trouvais que les acteurs avaient l'air d'être des vieux acteurs anciennement jeunes.
 Fak je suis allée sur le web, pis ça disait : 1991.

(HAHAHAHA.)

La vraie question est: comment ça que j'en entends tant parler dans les dernières années que je pense que c'est relativement récent, pis j'en ai jamais entendu parler en référence aux années 90?

C'était pas mal mieux dans ma tête. Comme d'hab. Je plains les gens qui n'ont pas vécu l'expérience.

jeudi 3 mai 2012

Anonymous

Voilà le nom de mon futur chien.

Ça lui va bien, vu que je le connais pas encore.