mercredi 29 septembre 2010

Autoréflexions sur la toile


À chaque fois que je tombe sur des articles très sérieusement scientifiques sur l'analyse contemporaine des blogues, de type "Faculté permanente de l'éducation en Arts & Sciences niveau baccalauréat", je ne sais jamais s'il faudrait que le 22ième siècle se sente concerné.

Exemples:

-La blogosphère québécoise est-elle une secte, et en fais-je partie?

La question à poser serait surtout, est-ce qu'il y encore une place de disponible dans la répartition des sièges à l'embarquement du siècle 22, et si oui, une secte est-elle un bon candidat?

-Devrais-je vouloir faire de l'argent en mettant des pubs jaunes fluos qui pétillent sur ce site?

Hmm… pourquoi je voudrais faire une cenne de profit en plus de m'abriter dans cet Abribus que j'aime tant, puisqu'il m'y est permis d'être prise au 1er niveau à propos de propos intentionnellement 22 X 22ième niveau? Du moins si c'est le cas que je vaux de l'argent, ce ne sera pas volontaire de ma part de recevoir ce chèque que j'encaisserai anyway.

-Est-ce que d'avoir un blogue fait de moi une personne d'excellence?

Non, dans les faits, ce blogue est conçu pour prouver la none-excellencitude de tout, sauf de l'avenir. Pourquoi? Car l'avenir, j'aime penser qu'il se parle à lui-même dans le moment présent.

-Est-ce qu'on prend de la valeur quand Dominic Arpin veut être notre ami?

Non, c'est plutôt le concept de l'amitié qui perdra automatiquement toute l'attraction de sa richesse.

-Est-ce que je n'aime pas Dominic Arpin?

À vrai dire, je m'en calice. Mais je garde un souvenir traumatisant de ma sortie avec l'école primaire il y a presque 2 décennies, quand nous étions allés à l'Insectarium voir les papillons et que Monsieur y était pour filmer un topo sur les monarques. Je dois avouer avoir été complètement perturbée de me rendre compte que ce jeune journaliste était en fait une machine à sacres de type mitraillette. Nous étions d'ailleurs un peu responsables de son impatience, puisque nous avions fait exiprès de passer 10 fois derrière lui afin de passer dedans l'à travers de l'écran télé des années 90, ce qui l'avait fait chier au plus criss, de toute évidence.

-Est-ce que Dominic Arpin est donc responsable d'un monstre qu'il a lui-même créé, qui se veut être une blogueuse pleine d'amour pour les papillons mexicains, et qui sacre comme le tabarnaque juste pour mettre un peu de piquant dans son discours morose et coloré à la fois? ( vedge + colorié = les diverses couleurs attribuables aux papillons, quoi!)

C'est définitif que j'en ai aucune idée. Mais je crois que cet endroit est simplement un territoire indépendant. Un vrai là!!! Pas une anecdote politique du type Une histoire sans fin...

J'pense qu'icitte, on est dont bin bien.


Une chance t'es là, récepteur-lecteur # 144. J'te trouve vraiment web-smart de faire un détour par ici avant d'aller à quelque part.

And I KISS YOU.



mardi 28 septembre 2010

OH MY GOD OH MY GOD!!! (modification 2.0)



Une enchère à peanuts!!!! + X 1000000 z'arachides de plus, gratis!


Merci aux pubs non-optionelles offertes par le compteur de statistiques TLMEB de nous enlever la Ville de Québec du champs de vision, et de l'avoir remplacé par cette offre spectaculaire.

La découverte fortuite du jour


Cette découverte accidentelle s'avère à être ceci qui suit ci-bas, si si. (C'est vraiment plus proche du drame psychologique que de la comédie, du moins selon la société d'où je viens personnellement, et ses facteurs culturels bien spécifiques... )

Je possède des factures prouvant la légitimité de chacun de mes potiches.

lundi 27 septembre 2010

Une courte séance dans le cerveau d'un TDA(H)

Merci MC Moustache pour la matière première

Pour ne plus jamais aller au supermarché...



…le truc, c'est de manger une bonne banane bien jaune-brune. Puis une autre.

C'est pas compliqué il me semble…
Mais n'oubliez pas de vous perruquer entre deux épluchettes.
C'est vraiment très important.

ÉDITION SPÉCIALE : Les plus beaux numéros à teinturer




BLEU JAUNE ROUGE




Voici que le jour est venu de vous présenter la grande collection 2.0. des meilleures peintures à numéros les plus-prêtes-pour-le-22ième-siècle, disponibles sur le web en moins de 10 minutes de recherche.


(Lui, c'est juste pour faire concept pour notre concept. )

Début de l'exposition. Ne pas toucher aux oeuvres. Ne pas manger ni boire.
Ne pas colorier les blancs. Ne pas être ici tout en étant ailleurs.
Pas de photo.
Fermez vos téléphones.
Chut.


00.1.22


00.2.22
00.3.22
00.4.22
00.5.22
00.6.22
00.7.2200.8.22


00.9.22
00.10.22
00.11.22

00.12.22
00.13.22


00.14.22

Sortie de l'exposition. Boutique-souvenirs droit devant.

dimanche 26 septembre 2010

Vaut mieux être seuls en couple que mal accompagnés sur la 2e ligne?



Je viens de tomber sur la série d'articles "d'enquête" dans La Presse à propos des lignes érotiques, signés Michèle Ouimet, agent double bien connue pour son amour du déguisement. J'ai été marquée par ce passage, tiré de ce texte:

Guy-Francine a des perruques, de la lingerie fine, des costumes d'infirmière et des pantalons moulants. «De femme, précise-t-il, avec la fermeture éclair en arrière.»

Il cache son maquillage, son vernis à ongles, ses vêtements et ses perruques dans un atelier qu'il verrouille à double tour. Il ne veut pas que sa femme les découvre. Elle a des soupçons. Elle connaît son penchant pour la lingerie fine et elle sait qu'il porte des sous-vêtements féminins.

Bin là!!! On vit tellement dans une société anti-perruque-en-guise-de-tuque… C'est vraiment surprenant que sa femme le laisse porter des strings roses en toute connaissance de cause, alors que son côté chevelu reste littéralement dans le placard! Perso, j'aurais opté pour le procédé inverse...

Autrement… fuck, les gars! (Oui oui, toutes vous zautres, là… ) Vous faites tellement dur de vous faire niaiser comme ça au téléphone, tout en pensant niaiser vous-mêmes vos pauvres conjointes de marde qui ne se doutent pas de votre vie fantasmatique au téléphone. C'est tellement vieux jeux que c'est risible! Pis maintenant que c'est dans le journal, vous avez TOUS l'air d'être potentiellement niaisables comme ça.


Vous devriez aller sur l'internet, il s'y trouve des affaires pas mal plus intéressantes pour nourrir les névroses sexuelles d'indésirables en manque!

Terminons ce billet festif sur un autre passage, non-accessoirisé de chevelure, mais tellement poétique:

Debout, en pyjama au milieu de la cuisine, je répète: «Roger, ahhh! Rogeeer!»

Mais Roger est fâché. «J'ai surpris deux filles en train de parler de hockey, fulmine-t-il. Quand je ne suis pas là, elles en profitent!»

Dalia essaie de le calmer, mais Roger est déchaîné. «Je m'en câlisse, je veux qu'elles parlent de moi quand je suis sur une autre ligne! Je ne vous paie pas pour que vous parliez de hockey!»

Comme quoi personne parle volontairement de toi en d'autres termes que celui de la dérision, bonhomme. C'est hélas ta triste réalité (sans perruque dans ce cas-ci, donc, encore plus lourde à porter) qui rend ce sport de vieux jockstraps puants, soudainement si intéressant…


Pourtant, y a des gars que ça a l'air de faire bander, le hockey.

samedi 25 septembre 2010

Des scènes téléréellement belles à voir.

Woaw le jeu en vaut vraiment la perruque!

Messages de la part de votre souveraine de ce temps et espace-ci



Message # 0.22.1.A
(voir l'annexe 4 du code de déontologie B-2)

Aux gens qui ont un iphone avec l'application qui dit où vous vous trouvez en temps réel sur les réseaux sociaux, avec un tit point sur une mappe-monde pour qu'on soit vraiment sur à quel coin rue que ça se situe :

Osti qu'on s'en vibraltorche de savoir où vous êtes, point d'exclamation


J'ai trop des dizaines de connaissances qui utilisent ça. "Trop des dizaines", oui!

Tsé, je n'ai jamais pensé devenir amie avec un GPS, donc encore moins avec quelqu'un qui a un GPS d'intégré à l'intérieur de son cul. ( No offense pour votre derrière ravissant et probablement gentil).

(À moins que ce soit réellement un "punch" de temps, de type ceux qu'on retrouve dans les jobs poches dans une shop, cet outil… Hmm ? )

De plus, je m'inquiète pour votre vie privée… Êtes-vous insultés, en passant, quand vous ne savez pas exactement la situation géographique des mystérieuses sauvages comme moi?

Tk. J'comprends pas…Même que je juge peut-être un peu le phénomène!!!
Oh oui, peut-être que oui, mais peut-être que non!

Allongez-vous et expliquez-moi toute l'origine de cette histoire de votre fantasme d'être poursuivis dans vos allées et venues, SVP.



Message # 0.22.2A
(voir le paragraphe C du chapitre 44 du verbatim de la séance 190)

Il est désormais complètement désuet mais aussi possiblement interdit d'utiliser le terme "être le dauphin de" en ces lieux, comme dans la phrase : J'ai beaucoup appris avec Gilbert aussi. J'étais son dauphin. Il me présentait comme son prochain, comme le futur de Juste pour rire.

Entends-je la question "pourquoi?" ?
…Et surtout, entends-je "pourquoi un dauphin?" ?

Chut lecteurs, chut. Faites-moi pas partir en défilade hyperactive de mots à propos de ma relation personnelle avec Louis the 14th pis son entourage historique. On a à peu près 6 différents en commun, quand on calcule 22 - 14. AJOUT : Je ne sais pas vraiment compter, je fais semblant, car ça donne réellement 8 différents en commun au total)

C'est tout dire, tout en ne disant rien pantoute.

Le web est une mer plein de fruits.


Tsé que c'est vraiment chien pour plein de monde qu'un québécois s'approprie ce mignon totem animalier: les Rois Maudits sont insultés, Marine Land est insulté, Fanny Lauzier capote solide… Il y en émane, au final, un parfum misérablement snob d'ambiance royale sur fond de décor de Tim Hortons. (Oui oui, mon image tient la route, chose. )

Pas qu'on soit nés pour un petit pain au Québec, mais c'est indéniable qu'on est surtout nés pour un TRÈS TRÈS PETIT dauphin.


D'ailleurs, je doute qu'on puisse vraiment utiliser cet adage maritime en relation avec quelconques nouveaux riches du West Island, sans risquer de perdre sa crédibilité complètement, mais surtout sans échouer sa partie de "Je te tiens par la barbichette, le premier qui rira, aura une tapette!" (Dans le sens de claque su'a yeule, yo).

Pis Gilbert, yé même pas Maire du 22ième siècle. Il a même pas de dauphin, TSÉÉÉ!
En fait il a même pas toujours un sourire dans face, alors c'est pour dire à quel point les dauphins ne voudraient rien savoir de son attitude.

Pas qu'il soit pas un grand visionnaire du spectacle…au contraire. Il faut être bon en tah! pour inspirer de l'imbuisme ambiant à ce point.

Je l'avoue: de le concevoir comme une maman d'un bébé dauphin depuis cette nouvelle nouvelle dans les nouvelles, ça me fait complètement freaker.


Un canard en tête à tête avec une iguane.


vendredi 24 septembre 2010

Mise en (plis de) scène



Je songeais langoureusement à la conversation qu'ont eu le premier ministre Charest et Marc Bellemare, dans le cadre du contexte du billet d'hier…tsé…pis de la grosse commission qu'a à faire Bastarache, du sexe et de l'âge et de l'allégeance politique, pis toute pis toute.

J'trouve ça tellement beau, que je vais continuer de l'inventer live ici(tte).

OUVERTURE DES RIDEAUX

Dans le corridor de l'Assemblé Nationale

Bellemare- Objection!

Charest- Ministre Bellemare, pourrais-je avoir un mot? ( en aparté. )

B- Accordé

C- Qu'est-ce qui en est rendu de c't'histoire de nomination des juges pour le futur?

B- Je songeais à Maître Manon Mckeneghethst.

C- Quel est le sexe de l'animal?

B- Le spécialiste dans son rapport indique qu'il s'agirait d'une femelle.

C- Quelle date de naissance?

B- 27 mai 1961

C- Tu vas prendre les noms que Fava t'a peut-être ou peut-être pas donné, pis tu m'amèneras pu jamais le c.v. d'un gémeaux icitte, c'tu clair?

B- J'ai trois stylos et je prends note à l'instant, chef.

Poignée de main et sourires mutuels. (mutuaux) Click.

-FIN-


(J'aimerais en faire une pièce de mimes, si possible.)


jeudi 23 septembre 2010

mercredi 22 septembre 2010

"What's to say for the days I cannot bear" ?

"Claude Dubois."

Ok je l'ai dit.

Je peux maintenant passer à autre chose :



mardi 21 septembre 2010

La phrase du jour du mois de septembre




* AS SEEN ON FACEBOOK !!! *

-Les arbres ont des grosses mèches rousses comme s'ils venaient de Laval!-


(Yo yo yo, Reprezent hair style. We was just axkin' 4 respekts, innit!)



Exposition de photos 2.0. miniatures pour l'occasion. (Carpe Diem)










Sur ce, voici Emily Dickinson en guise de chaufferette cuiseuse de guimauves, qui est elle-même en soi une guise de conclusion.

September's Baccalaureate
A combination is
Of Crickets -- Crows -- and Retrospects
And a dissembling Breeze

That hints without assuming --
An Innuendo sear
That makes the Heart put up its Fun
And turn Philosopher.

Le reste du meilleur de ma K7 VHS de la Nuit de la Poésie

Un vrai sourd


Raymond Lévesque avec une chemise jaune moutarde, c'est de la ressource naturelle non-toxique dont on détient le privilège de zonage.

Méditons sur le mot "continu" qui forme le continuum espace-temps, et sa pertinence:

Un monument de paroles


Progression en temps réel du dénouement du dévissage de tête:

1970, 2010, 2099 = État stable, soins intensifs.

2100= Début du stade de guérison, processus de cicatrisation de la tête légèrement Frankensteinesque. Tête hors de danger.

lundi 20 septembre 2010

Le Jésus du jour d'aujourd'hui


Ce Jésus ci-bas nous est présenté grâce à la gracieuseté des infinitudes de ressources fuckées qui se trouvent dedans la tête de Simon Lacroix. (Encore lui, la divinité de la crappitude.)

À considérer pour vos party karaoké en famille durant ze Temps des fêtes.

Dear Diarrhea



Cher journal intime,

J'ai noté en fin de semaine quelques observations qui seront complètement inutiles dans le futur. Les voici:

La majorité des gens au siècle 21 aime regarder en direction d'une télévision. Que ce soit dans un environnement stérile comme un Future Shop, ou plutôt dans un endroit microbien tel que peut l'être la maison, l'objet fascine toujours autant par le semblant de lumière qui en émane.

C'est un phénomène très peu original, donc, puisque c'était déjà comme ça au siècle 20.

Conclusions intimes:

Le 21ime siècle est un élément facultatif dont on pourrait amplement se passer afin de sauter directement sur la case 22, en évitant de piétiner sur les serpent et échelles que tentent de promouvoir le grand rituel païen qu'est le Gala.

Puisque la plupart des habitants de cet espace-temps ne mérite pas vraiment d'avoir une vie particulièrement extraordinaire, par leur cheapitude ambiante, leur inconscience assumée, leur narcissisme indu ou simplement leur déficience complète… laissons-les donc pourrir encore un instant dans leur vide engraissé, le temps de s'amuser un peu à leur dépend, avant de faire le grand pas vers l'Évolution. (CECI EST UNE SEULE PHRASE OUI!)

Je ne pense pas qu'on aille le choix pour l'instant. Il va nous falloir plus de désastres, de crosseurs, de menteurs, de pollueurs, de fraudeurs, de tremblement-de-terreur, et de grosses imbues "teindues" en histrioniques leur riant en pleine face afin qu'ils apprennent quoi que ce soit de leur inutile séjour sur Terre.

Donc, SVP journal, amenez au plus vite ce lot d'artilleries lourdes de guerre, qu'on "rise" un peu plus fort encore des gens qui ne demandent que ça. Soyons un peu altruistes envers les cancres, afin de profiter de leur présence temporaire au sein du monde de l'Adaptation.



samedi 18 septembre 2010

Pensée du jour pour qu'on s'en rappelle demain




-Les vrais artistes n'ont pas besoin d'un gérant, contrairement aux commis de magasin.-

La gériatrie et le savoir: un sujet tabou.


Étape 1: Lire ce texte de Rima Elkouri intutilé Recalé à Montréal, docteur à Paris.


Je suis pour l'éducation continue, au sens même de la liberté de chacun de continuer à apprendre même après avoir quitté les bancs d'écoles. Si quelqu'un a un rêve de longue date qu'il veut réaliser à sa retraite, pourquoi pas. Vaut mieux ceux qui s'intéressent encore aux choses que ceux qui se laissent mourir en lisant le 7 Jours.


Mais je dois être franche. Je ne sais pas pour ce Monsieur là… mais on connait tous un VIEUX CRISS qui vient faire son intéressant dans un cours, interrompant le prof pour ses tranches de vie et sa prétention d'être essentiel au cours, voulant être l'apprenti du prof mais aussi son géniteur, etc. Certains sont de même à 40 (interrompant le cours pour des putains d'annecdotes concernant leurs enfants "qui aiment beaucoup beaucoup lire Garfeeel" en guise d'exemples), donc il est presque certain qu'ils seront toujours plus-que-plus comme ça à 79 ans. Bref…j'en profite en cette fin de paragraphe pour saluer plein de gens, incluant la personne âgée retraitée qui a fait son retour aux études dans mon cours d'histoire américaine en 2003 à l'UdeM… (You know who you are.)



À tous ceux qui souhaitent se joindre aux troupes des bancs d'école: faites, faites! Mais ne nous donnez pas de raisons d'avoir raison de vous trouver fatigants, hautins et hors-sujets, svp.

PS: Je serai moi-même probablement en train de compléter un doctorat rendue en 2122. J'espère être méprisée par le plus grand nombre via mon désir insatiable d'être le meilleur modèle pour les jeunes.

PPS: À venir, LE spécial sur les maudits jeunes de 19 ans full high-tech qui se prennent pour le Don Draper de leurs cours en publicité dans un pavillon triste et perdu à côté du Carrefour Laval.

Aspirational 22nd Century: le siècle qui aspire la poussière ambiante




J'aimerais que vous regardiez ceci, et que non seulement vous fantasmiez sur l'accent Brit qui s'y trouve, mais qu'en parallèle avec ça,vous imaginiez la version Québécouèse d'un tel vidéo.


Perso… J'aurais mis comme extraits:


-Les ex-Lionnes qui jacassent à propos du ménage du printemps, avec leur Q-tips dans les mains pour montrer à quelle point de l'enlevage de crasse, elles en mangent, elles.

- Véronique Cloutier qui nous aveugle de tout son bleach, avec son chum (ou autre mâle bêta facultatif) à côté d'elle qui s'auto-fait de l'ombre en la mettant d'autant plus en lumières, alors qu'elle nous dit dans cette auto-promotion à quel point qu'elle trouve qu'on la trouve belle.

- Les valises et leur point J.

- Le soundtrack de Mirador.

- Ricardo.

- 0.2 Filles le matin.

- Le Match des étoiles et surtout Normand Brathwaite.

-La fille de N.B. qui n'a toujours pas de vrai nom à elle.

-La face des Grandes Gueules, juste leur grosse face qui vient en paire de deux.

-Joël Legendre…

-Sans oublier la nouvelle pub de marde de Lotto-Q, autrement dit Éric Salvail.

-Occupation nulle.

-La prétention de l'existence d'un "Moi" dedans le "Elle" de Patricia Paquin.

-Et tellement une infinitude de "plus encore" !

À vous de compléter la liste!


Aspirer, ou régurgiter? Telle est la raison du point d'interrogation.

vendredi 17 septembre 2010

Un seul mot: RINGO (Ajout)


Les années 2100 de la grande famille du 22ième Siècle vous crient à l'aide afin de trouver leur prochain Ringo. Aidez-les. Please.


AJOUT:

Je pense que si celui-là est encore vivant et\ou dans un frigidaire, on pourrait l'utiliser comme Ringo du siècle prochain! Il est déjà grèyé à plein, pis toute, pour la mode de demain, et il a aussi l'air de porter une quelconque paire de faux cheveux par-dessus son joli minois.

(Merci à Monsieur Total Crap en personne pour le lien.)

Citation officielle de Simon Lacroix au sujet sa lecture de l'oeuvre d'art:

Tu remarqueras qu'il a choisi de jouer le drum, la bass et le clavier sur une guitare vu qu'il n'y a pas de cet instrument dans la chanson. Pour cette raison, je crois qu'il nous vient directement du 22e siècle. Il est encore vivant.

-S.L. 2010.


Je me cite au sujet de ma lecture de l'oeuvre d'art:

J'me demande s'il a dû payer des redevances à Dairy Queen et\ou une marde pour ses épaulettes…

Le patron idéal, l'Écosse, et l'aspect efféminé jamais suspecté des super-pouvoirs





*Avis aux travailleurs bureaucrates.*

Si vous pensiez que votre rêve secret de faire disparaitre votre boss du décor allait rendre votre quotidien au bureau plus idéal pour vous, eh bien voyez comment vous vous trompiez gravement:

Chewin' the Fat.

C'est plus compliqué de gérer un tel patron, mais dieu que je risquerais personnellement de tomber amoureuse de cette figure d'autorité taboue dès le premier jour. Cela transparaitrait aux yeux des autres, sans aucune doute.


jeudi 16 septembre 2010

Chose à faire quand on porte la perruque dedans sa tête



Dans la vie, il faut toujours s'assurer de trouver le coupable lorsque le chiffre représentant le nombre total de nos amis Facebook décline, et lui envoyer immédiatement un courriel disant:

I KNOW WHAT YOU DID LAST INTERNET SESSION...


Excellent pour avoir le dernier mot. (AVERTISSEMENT: Cet infamous dernier mot n'existe pas, malgré sa légende persistante, puisqu'il est constamment suivi d'un autre amas de lettres ou sons. Exemple: Ceci est mon dernier mot. Ok, Bye-là. Burp.)

Je recommande cette technique ancienne de malaisitude à tous les ennemis de mes ennemis qui sont en fait….des purs étrangers.

Récemment je l'ai essayé entre autres sur un de mes anciens profs d'université qui ne m'a sûrement pas encore pardonné, à ce jour, ce mémo de "rappel de savoir". Satisfaction presque garantie, ou mot remis.

Ze 22ième's siècle's To-Do List

Droit au but

mercredi 15 septembre 2010

Il y a trop de génies dans le monde




À chaque fois que je me réveille avec une envie de ne rien dire sur ce blogue, ma lecture sur Cyberpresse fait constamment office de générateur de dégénérationalités inspirantes.

Que vois-je donc, aujourd'hui, entre deux gorgés de sainte caféine?

Un génie a mis en ligne une version jeu vidéo de Dawson. (Pas la télésérie avec un acteur laid.)

Pas toé, chose.


J'essaie de respirer en me disant la phrase zen qui m'est venue dans un stade de demi-sommeil hier soir: "la clé est à l'intérieur." Oui je sais, c'est une bonne façon de rester pris dehors à -40, comme concept, pis vite de même, ça sonne pas rapport. Mais je tente de tous les moyens possibles d'utiliser mon débareur à distance afin d'ouvrir la porte subconsciente de l'appartement de l'acceptation des tabarnaques de mongoles qui peuplent ce fantastique Monde. Rien de moins.

Évidemment, ça ne marche pas très bien. Je compte persévérer dans cette pseudo méditation de serrurier no matter what.

«Il n'y a rien de mieux pour vous aider à surmonter un événement traumatisant que lorsque quelqu'un fait un jeu dans lequel les gens essaient de vous tuer», ironise l'internaute qui s'identifie avec le pseudo «lg1223».

Une seule question, en rapport avec Dawson. Si le moindre signe de menaces du genre apparaissait dans un Cegep à l'heure actuelle, qui est encore assez naïf pour croire que les administrateurs agiraient avec prévention?

J'exige des opinions.

J'ai de bonnes raisons de croire que ce jeu vidéo est la fucking pointe de l'iceberg en matières d'imbécilité ambiante.

Jouer avec le trouble: Un jeu représentatif du siècle 21.


Et puis juste pour ça, ça me donne envie de croire plus que jamais au pouvoir grandiose du siècle 22, avec son talent potentiel d'autre-chositude... Un pouvoir "activable" uniquement à certaines conditions, qui pour l'instant, ne sont nullement respectées dans un univers près de che-vous.

Un jour, je vous expliquerai que tout ce qui se passe ici contient un fond de vérité, un passé et un avenir.